Forum unique pour tous les projets de Téladiaire.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#401 16-05-2019 13:02

Danturabo
Truc indéfini
Inscription : 24-03-2014
Messages : 1 302

Re : Là ousqu'on parle des séries [Spoilers inside]

Yyrkoon a écrit :

mais voilà, une série de fantasy ne peut pas se résumer à des intrigues politiques et des morts.

Ni a de grandes batailles épiques. Surtout quand elles sont super mal foutues et qu'elles sont bien plus chiantes qu'épiques.


Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions.

Hors ligne

#402 16-05-2019 17:40

Yyrkoon
Sheriff de l'espace
Inscription : 24-03-2014
Messages : 1 445
Site Web

Re : Là ousqu'on parle des séries [Spoilers inside]

Oui, aussi !


AlayHMh.gif

yDPxu3b.gif]

Hors ligne

#403 17-05-2019 07:36

Dyablo
Lecteur participatif
Inscription : 26-06-2014
Messages : 104

Re : Là ousqu'on parle des séries [Spoilers inside]

J'y vais de mon pronostic : Daenerys se fait buter comme une merde par un simple péon qui a les glandes d'avoir vu toute sa famille cramer, Jon en a ras le cul de ces conneries et retourne au Nord/Mur/Sauvageons ; Arya se barre, Tyrion se barre, tout le monde d'un tant soit peu capable et/ou légitime de gouverner se barre et après quelques jours de flottement quelques nobliaux se réveillent et revendiquent le Trône de Fer. Guerre, guerre, guerre et on revient aux sept couronnes indépendantes qui se foutent sur la gueule à longueur de temps.


Did you hear that ? I think that's silence ! That's the sound people make when everyone trying to kill me is dead ! AND I HAVE A ROCKET LAUNCHER !

En ligne

#404 17-05-2019 09:29

Shadam
Dieu
Lieu : Rennes
Inscription : 27-03-2014
Messages : 2 227
Site Web

Re : Là ousqu'on parle des séries [Spoilers inside]

Hummm, c'pas con...

Hors ligne

#405 17-05-2019 12:22

Danturabo
Truc indéfini
Inscription : 24-03-2014
Messages : 1 302

Re : Là ousqu'on parle des séries [Spoilers inside]

Mon pronostic : ça va être rushé et décevant. Oui je sais, c'est osé comme prévision.


Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions.

Hors ligne

#406 20-05-2019 13:34

Danturabo
Truc indéfini
Inscription : 24-03-2014
Messages : 1 302

Re : Là ousqu'on parle des séries [Spoilers inside]

Bah j'avais pas complètement tort, quelle surprise. Malgré certains très bons passages, qui n'ont pas de poids parce que la série n'a pas le temps.


Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions.

Hors ligne

#407 20-05-2019 22:06

Krokenstein
Biclassé procrastinateur/feignasse
Inscription : 24-03-2014
Messages : 997

Re : Là ousqu'on parle des séries [Spoilers inside]

Une belle conclusion pas très bien amenée, un peu à l'image de la fin de la série : doux-amer.


4RhBTDH.gif

Hors ligne

#408 20-05-2019 22:17

Dominus Carnufex
Rédacteur en chef
Inscription : 24-03-2014
Messages : 2 630

Re : Là ousqu'on parle des séries [Spoilers inside]

J’AI FAIM, MAINTENANT, PUTAIN !!
ELwcCe7.jpg


Si quis non credit in Venerem, pupam meam aspiciat ! — adapté d'un graffiti de Pompéi
N3Ubyrf.png

Hors ligne

#409 20-05-2019 22:42

Krokenstein
Biclassé procrastinateur/feignasse
Inscription : 24-03-2014
Messages : 997

Re : Là ousqu'on parle des séries [Spoilers inside]

61106363_10157294705063566_929854617083183104_n.jpg?_nc_cat=105&_nc_ht=scontent-cdg2-1.xx&oh=4288d7bb92699a6ba2f9dd2feb2b9eca&oe=5D618098


4RhBTDH.gif

Hors ligne

#410 21-05-2019 22:34

Krokenstein
Biclassé procrastinateur/feignasse
Inscription : 24-03-2014
Messages : 997

Re : Là ousqu'on parle des séries [Spoilers inside]

En poignardant la camarade Leader Suprême Daenerys du Typhon alors qu'elle s'apprêtait à briser la roue et à faire rayonner la révolution draconique afin de libérer nos frères opprimés des 7 Couronnes puis d'ailleurs, nous les camarades jurés du Haut Tribunal Révolutionnaire Draconique, condamnons le social-traître Jon Snow à faire son auto-critique puis à 700 ans de goulag à régime sévère, au Mur.

Dernière modification par Krokenstein (22-05-2019 07:22)


4RhBTDH.gif

Hors ligne

#411 10-08-2019 13:23

Dominus Carnufex
Rédacteur en chef
Inscription : 24-03-2014
Messages : 2 630

Re : Là ousqu'on parle des séries [Spoilers inside]

Je viens de commencer à regarder l'adaptation de The Boys. J'ai tenu 10 minutes avant de fermer la fenêtre. Peut-être que la série est bien si vous connaissez pas le matériau original, mais sinon, vous allez vous arracher les cheveux : à ce stade-là, c'est plus de l'édulcorant, c'est un plein bol de sucre rajouté dans le café.

Genre (je spoile pas, c'est l'élément déclencheur de la série comme de la BD), après avoir tué Robin par accident, A-Train fait des excuses publiques à la télé. SÉRIEUX ?!?
Tout l'intérêt de cette scène, c'était précisément qu'il en a tellement rien à battre des humains normaux qu'il se souvenait même pas d'avoir tué quelqu'un…

Et puis sérieux, c'était quoi le besoin de blackwasher A-Train ???!! Y'a déjà un noir dans l'équipe, à savoir le Profond, ça apporte QUOI exactement ?
Et pis Hughie, l'Écossais, avec tout un jeu sur le fait qu'il a pas les mêmes expression que ses collègues… a maintenant un bon accent ricain à couper au couteau et vit à New York dès le début de la série.
C'est quoi la suite ? La Fille qui parle ??

TL;DR : niquez vos mères, Amazon, votre série est 18+, vous auriez pu faire un effort pour pas violer le matériau de base…


Si quis non credit in Venerem, pupam meam aspiciat ! — adapté d'un graffiti de Pompéi
N3Ubyrf.png

Hors ligne

#412 10-08-2019 14:05

Danturabo
Truc indéfini
Inscription : 24-03-2014
Messages : 1 302

Re : Là ousqu'on parle des séries [Spoilers inside]

Et a part des changements d'ethnie, tu peux en dire plus ? Parce que là je suis pas sûr d'avoir compris ce que tu reproche à la série, en fait.
Ah et au fait, faut se calmer avec le "blackwashing". Tu dis toi même qu'il y a un noir dans l'équipe du comics, et il y en a un dans l'équipe de la série. Du coup à part que c'est pas le même personnage, je vois pas en quoi c'est "forcer la présence de noirs au casting". C'est juste un choix d'acteurs du coup.


Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions.

Hors ligne

#413 11-08-2019 22:24

Krokenstein
Biclassé procrastinateur/feignasse
Inscription : 24-03-2014
Messages : 997

Re : Là ousqu'on parle des séries [Spoilers inside]

Dominus Carnufex a écrit :

A-Train fait des excuses publiques à la télé. SÉRIEUX ?!?

Pourquoi ils ont fait ça ? POURQUOI !?


4RhBTDH.gif

Hors ligne

#414 15-08-2019 12:19

Dominus Carnufex
Rédacteur en chef
Inscription : 24-03-2014
Messages : 2 630

Re : Là ousqu'on parle des séries [Spoilers inside]

Pour répondre à ta question, Dantu, ce que je reproche, c'est le changement très net d'ambiance par rapport à la BD. Pour expliquer plus en détail, je vais devoir spoiler, non pas la série puisqu'on parle des dix premières minutes, mais la BD, dont je vais parler de certains éléments qui se passent bien plus tard.

Au cours de ces dix premières minutes de série, on assiste à trois scènes : les 7 qui interceptent des braqueurs, la mort de Robin et ses conséquences immédiates, et la candidature de Stella dans les 7.
Pour ce qui est de la première, je n'ai rien à redire, elle n'a pas d'équivalent dans la BD mais elle est plutôt bien faite, et on sent confusément qu'il y a quelque chose de pas complètement net avec ces super-héros.

La mort de Robin, ensuite. Dans la série, Hughie est un New-yorkais moyen, un peu loser sur les bords, qui bosse dans un magasin d'informatique et se fait exploiter par son patron. Robin vient le chercher à la sortie du taf, essaye de le motiver à demander une augmentation, puis tandis qu'ils se disent des mots d'amour les yeux dans les yeux, A-Train la percute, la faisant littéralement exploser. Il s'arrête alors, s'excuse sincèrement en disant qu'il ne peut pas rester, avant de reprendre sa route. Plus tard, après l'enterrement, il fait des excuses publiques à la télé.

Dans la BD, Hughie vit à Glasgow et c'est un bon conspi, avec des affiches sur les extraterrestres plein son appart. Il est à une fête foraine avec Robin où il lui raconte une histoire d'ET qui est à la limite de l'homophobie. D'ailleurs, cette homophobie mal assumée sera confirmée plus tard avec l'arc du bar gay. Mots d'amour, yeux dans les yeux, et Robin se fait écraser entre un mur et un quelconque super-vilain lancé à pleine vitesse contre ledit mur par A-Train. Ce dernier demande où il est (il a traversé l'Atlantique en courant et ne sait pas vraiment où il a atterri) puis, voyant Hughie en train de péter un câble, demande aux flics locaux « Vous avez des gens pour gérer ça, non ? » avant de se tirer. Plus tard, des gens en costard avec des sourires mielleux rendent visite à Hughie dans son appart pour lui expliquer, menaces subtiles à l'appui, qu'il va signer le papier disant qu'il abandonne les poursuites ou bien il va se retrouver face à l'armada juridique d'une multinationale qui a déjà commencé à fourbir ses armes.

On a donc d'un côté une ingérence dans un pays étranger par un type qui se fout des dommages collatéraux et est couvert par une multinationale véreuse, et de l'autre un accident malheureux dont le responsable est fort marri. D'un côté un personnage avec une certaine originalité et pas entièrement sympathique, et de l'autre un loser-qui-va-devenir-un-héros générique n° 14 325.

La présentation de Stella enfin. Ici, il n'y a pas de scène équivalente dans la BD, mais des éléments épars qui y correspondent à différentes étapes du récit.
Dans la série, donc, Stella est une jeune femme dynamique, en plein entraînement chez sa mère. Elle fait des tractions, tabasse un mur et suit les conseils de sa mère pour s'améliorer, et même s'entraîne à soulever la voiture familiale, le tout en pleine vue d'absolument tous ses voisins. On la voit ensuite tenir une interview en vue de se faire embaucher chez les 7, où elle raconte comment sa mère l'emmenait faire des concours de jeunes super-héros, et que les jurys se foutaient de sa gueule quand elle disait qu'elle faisait ça pour sauver le monde. Elle conclut en s'interrogeant « Depuis quand bonté et naïveté sont devenus synonymes ? ».

Dans la BD, déjà, montrer ses pouvoirs à visage découvert est parfaitement impensable. Vought American, la société qui gère les super-héros, met beaucoup d'énergie à ce qu'on ne sache surtout pas d'où ils viennent. Ensuite, le point central de la BD, c'est précisément que les super-héros n'ont AUCUN entraînement. Ils ne valent rien, c'est que de la gueule. C'est d'ailleurs pour ça que les Boys ont une chance contre eux, parce qu'à part Hughie, ils ont tous un passé militaire ou paramilitaire. Stella raconte à un moment comment son équipe a voulu aller aider les populations suite à une inondation, avant de se rendre rapidement compte qu'ils n'étaient bons à rien d'autre qu'à patrouiller dans le ciel pour indiquer aux vrais secours où intervenir.

Puis sa mère. Dans la BD, Stella a rendu ses deux parents aveugles à la naissance et a donc été « adoptée » par une famille Vought American. Comprendre, des gens qui sont payés pour élever des petits super-héros, et touchent des commissions lorsque les petits font de bons scores aux concours organisés par VA. Y'a une scène assez sordide avec une gamine qui se met à fondre sous l'effet du stress, c'est bien dégueu.
Au-delà du côté encore une fois bien sordide du monde dans lequel ils vivent, il y a là une autre des thématiques centrales de la BD : si les super-héros font ce qu'ils font, acceptent de porter des costumes ridicules et de foutre la merde un peu partout, c'est parce qu'ils n'ont connu que ça. Ils sont embrigadés dès tout petit par VA qui leur met dans le crâne qu'ils sont des êtres supérieurs et qu'ils sont là pour sauver le monde, et ne fais pas attention aux victimes collatérales, on a un service presse pour ça.

Et pour terminer, sa réflexion sur la bonté et la naïveté. Stella a bien cette réflexion dans la BD. À peu près vers la moitié, après en avoir pris plein la gueule de voir comment ses collègues des 7 se comportent, d'avoir connu le contrepoint de Hughie, etc. Merci la série de pisser sur 40 ou 50 tomes de character development pour nous faire une petite Marie Sue des familles.

TL;DR : la série a complètement lissé et policé aussi bien les personnages que l'environnement, que la critique sociale, vidant de son sens ce qui était une BD fortement iconoclaste, dont on ressortait assez barbouillé.


Si quis non credit in Venerem, pupam meam aspiciat ! — adapté d'un graffiti de Pompéi
N3Ubyrf.png

Hors ligne

Pied de page des forums